Le healthy lifestyle, décryptage

Il est partout, il envahit nos réseaux sociaux mais qu’est-ce qu’est vraiment le healthy lifestyle ? Certains y voient – encore – l’apologie de la minceur mais ils se trompent. Je vais essayer de répondre à ces détracteurs et vous expliquer un peu tout ça.

Pour commencer healthy ça veut dire sain en anglais. Forcément en français c’est moins la classe pour en parler au quotidien, mais ce qui est prôné là c’est vraiment un mode de vie sain, ce qui vient vite en opposition aux régimes et autres choses non-naturelles. Je crois qu’il y a eu un certain ras-le-bol de la part de nombreuses femmes de se sentir frustrée continuellement dans leur manière de s’alimenter au jour le jour.
Petit à petit on a vu ce mouvement se développer sur Instagram principalement, où beaucoup de jeunes femmes ont créé des comptes spécialement dédié à ça. On parle maintenant de rééquilibrage alimentaire et non plus de régime.
L’idée est de ré-apprendre à manger sainement, le plus de légumes possible évidemment, avec un apport suffisant en protéines et féculents, mais surtout à se séparer des plats tout prêt typiques de notre 21ème siècle, qui sont bourrés de sucre, de sel et de tout un tas de choses dont on ne sait même pas ce que ça signifie en voyant les noms.
On met de côté la junk food et on préfère se préparer soi-même des burgers maison, où l’on sait exactement ce qu’on met dedans : un vrai steak, des petites crudités, de la salade, du pain fait maison ou de chez le boulanger… On se fait plaisir également avec des frites maison, cuites au four, recouvertes parfois de paprika ou encore avec des grosses salades composées pleines de saveur.
Les maîtres mots du healthy c’est vraiment de se faire plaisir et de manger à sa faim. Car si l’on mange correctement et en quantité normale pour un être humain, on ne peut tout simplement pas grossir.
On s’autorise des petits plaisirs coupables de temps en temps, surtout au début car ce n’est pas évident comme transition, et puis peu à peu on délaisse naturellement nos « cheat meals » (les repas où l’on triche sur notre diet). On privilégie des gâteaux fait maison le week-end en famille, conservable pour le goûter ou le petit déj de toute la semaine, aux gâteaux industriels.
Toute ces choses s’apparentent aux contraintes des régimes habituels pourtant il y a quelques dizaine d’années tout le monde mangeait comme ça et le taux d’obésité et de surpoids était bien moindre !
Pour en savoir un peu plus sur les bases d’une alimentation équilibrée et avoir quelques exemples, je vous invite à lire un des mes articles sur ma routine alimentaire, juste ici.

 

smoothiebowl3

 

Enfin le healthy lifestyle met également en avant le sport, car il n’y a rien de mieux que le sport pour se maintenir en bonne santé. Plein de personnes le voit comme une contrainte parce que nous sommes mal habitués à cause de nos vies très sédentaires. Autrefois, les hommes étaient debout toute la journée et s’activaient dans les champs ou autre. Maintenant on a besoin de faire bouger notre corps pour qu’il puisse acquérir une santé normal. Alors oui ce n’est pas facile de courir, mais c’est bon pour votre cœur, votre circulation, ça fait baisser votre pression artérielle, ça renforce les os, ça stimule notre immunité. Et la liste des bienfaits est encore longue.

 

DSC_0676

 

Mais voilà, il y a encore beaucoup de personnes qui ne comprennent pas et même qui critiquent les programmes sportifs comme le Bikini Body Guide ou le Top Body Challenge !!

Dans l’Express, une journaliste avait carrément écrit que « Quand Kayla Itsines (la créatrice du BBG) dit que vous pouvez y arriver quel que soit ce que vous avez essayé avant, elle ment comme tous les régimes mentent, comme toute la sphère médiatique ment. Les femmes croient que chez elles ça n’a pas marché parce qu’elles ont craqué, mais ça n’est pas vrai, ça ne marche jamais car ça ne peut pas marcher. Et c’est parce que ça ne peut pas marcher qu’économiquement, ça marche. Pour continuer à vendre la minceur, il faut qu’on y croit. On a beau espérer la solution miracle, si une méthode unique marchait sur tout le monde, ça se saurait. » Il y a beaucoup de haine dans cet article alors qu’on parle seulement de faire du sport plusieurs fois par semaine, pour être mieux dans sa peau, et NON, des femmes comme Kayla ou la française Sonia Tlev (fondatrice du Top Body Challenge) ne promettent pas d’obtenir le même corps athlétique qu’elles mais juste une « meilleure version d’elle même » !

Le « healthy lifestyle » prône d’être en bonne santé, donc de manger correctement, de faire du sport et cela induit forcément pour certain(e)s une perte de poids. Malheureusement c’est la seule chose que retiennent certaines personnes qui critiquent les derniers programmes sportifs à la mode… Ils déclarent que ça pousse la femme à mincir, à se mettre la pression, que ce n’est pas réaliste et voire même malsain.  La journaliste de L’Express est même allée encore plus loin dans ses propos en disant : « Cette méthode est un exercice de style ahurissant. A la fin, elles ont toutes le même corps qu’elle ! Or, à vue d’oeil, les personnes montrées en photo ont un IMC correspondant à la maigreur extrême que l’on observe chez les anorexiques »…
Alors déjà il faudrait savoir comment les personnes qui ont participé à l’écriture de cet article peuvent calculé un IMC à partir d’une photo sans connaître la taille ni le poids des filles dessus. Et ensuite, comment peut-on comparer ces photos avant-après des filles dont il est question, à de l’anorexie – une maladie très grave qu’il ne faut pas prendre à la légère – alors qu’on voit que ces filles sont devenues musclées et respire la pleine forme ?? Et en plus elle le disent toutes. Mais voilà, notre communauté, une joyeuse communauté de filles qui se soutiennent et s’entraident est comparée à une « secte » avec ses gourous. C’est bien dommage alors qu’au contraire, on incite les gens à être mieux dans leur peau parce que ça ne sert à rien de souffrir d’un corps qui nous étouffe et que l’on traîne comme un poids.
Dans ces programmes sportifs, on est poussé(e)s au delà de nos limites, on se surprend à faire des choses dont on ne se sentait pas capable et ça nous rend fière. Et encore une fois, il ne s’agit que d’être en bonne santé, dans un corps en forme, pas de maigrir à l’extrême pour ressembler à telle ou telle personne. Même si on rentre toutes un peu dans ce monde du healthy parce qu’on cherche au départ à mincir, on se rend vite compte des vrais priorités et notre regard évolue positivement et nos objectifs changent peu à peu.

 

>>> Pour les curieux, voici le lien de l’article invraisemblable de L’Express.
>>> Pour celles et ceux qui voudraient en apprendre plus sur le Bikini Body Guide et le Top Body Challenge, rendez-vous sur les sites de Kayla Itsines et Sonia Tlev.
>>> Si vous voulez des idées de recettes pour manger équilibré, n’hésitez pas à regarder ici 😉

 

 .

 

Et vous, que pensez-vous de cette mode du healthy ? 🙂

 

 signature 2

9 Commentaires

  1. 25 octobre 2015 / 11 h 29 min

    C’est un très bon résumé de la « mode » en ce moment ! En tout cas c’est pas mal que tu démente plusieurs articles de journaux connus car ils n’ont pas tous la science infuse. Super article en tout cas. 😀

  2. 25 octobre 2015 / 13 h 06 min

    Wah, l’article de l’express comme d’habitude, se focalise sur les extrêmes (les quelques filles qui vont devenir excessives en faisant ce programme, mais qui le seraient devenues de toute façon …) au lieu de parler de tous ses bienfaits, sur la majorité des filles.
    En plus … merci pour le « 36 fillette » (associé à la maigreur extrême) : je fais naturellement un 34 et je suis en parfaite santé.
    Ce que j’adore dans le « healthy » : la notion de plaisir, que ce soit dans l’alimentation ou le sport, et la notion de progrès : le but n’est pas de devenir Sonia tlev, mais de progresser par rapport à ce qu’on était avant 🙂 Ça ne peut que donner confiance en soi et bien être, quand c’est bien pratiqué.
    Mais il ne faut pas se faire d’illusions : quelle que soit la tendance, les journaux ne parlent toujours que des extrêmes (pareil pour le running …)
    Bref, tout à fait d’accord avec ton point de vue 🙂
    Bonne continuation, je suis toujours fan de ton insta <3

    • 25 octobre 2015 / 13 h 28 min

      Voila, la journaliste de l’express n’a vraiment rien compris et devait sacrément se sentir mal dans sa peau pour parler de « taille 36 fillette » comme tu le dis alors qu’il y a plein de femmes qui portent du 36 mais qui ne sont pas en bonne forme physique, c’est juste une question de morphologie !
      Et je suis d’accord avec toi, les médias ne donnent que les aspects négatifs et c’est pour ça que j’avais envie de donner mon point de vue un point de vue de l’intérieur du mouvement si l’on peut dire 🙂
      En tout cas merci pour ton gentil message ça me fait très plaisir !

      • 25 octobre 2015 / 14 h 51 min

        Par contre je suis d’accord avec l’article sur UN point : l’appellation « Bikini Body », je trouve ça dommage. Ça aurait pu s’appeler « Better Body » ou quelque chose comme ça. Mais je sais que le premier est plus vendeur, il en faut pour tous les goûts ^^
        Et effectivement on ressent un peu de jalousie dans l’article 😉

        • 25 octobre 2015 / 20 h 24 min

          Oui je suis d’accord avec toi, c’est assez dommage… Mais en même temps je pense qu’avec un titre comme ça tu attires tout de suite un public très large ! Qui sait, on va peut être voir naître un nouveau guide avec un titre comme « better body » comme tu le dis 😉

          • 25 octobre 2015 / 21 h 13 min

            Haha je vais lancer mon « better body guide » ;D

  3. 25 octobre 2015 / 13 h 56 min

    Super article! Personnellement je trouve ça bien que la « santé » soit mise en valeur après comme pour tout il y a des dérives ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *